La mode toujours recommencée : New for Now

1130285

Contes de fées

En rentrant d’une exposition au Rijksmuseum d’Amsterdam (New for Now jusqu’au 27 septembre)  consacrée aux magazines de mode, j’ouvre mes magazines web, comme tous les matins : « Meet the Israeli teen who opened the Dior couture show ».

Je vais finir par me sentir vieille à trente ans, même si je continue un peu bêtement à croire aux contes de fées. Et là il s’agit d’une vraie « success story ». Sofia Mechetner vient de Holon dans la banlieue de Tel Aviv. Elle n’a que 14 ans et aucune expérience comme modèle et vient de signer en exclusivité avec Christian Dior haute couture. Simplement parce qu’elle a rencontré par hasard Raf Simons dans une boutique Dior et qu’un contrat de £170,000 a immédiatement suivi.

 

Autrement dit, je n’avais pas vraiment raison d’écrire que la mode traverse une période mortelle. J’aurais mieux dit qu’elle reste sur ses habitudes de consommation de chair fraîche pour se donner l’impression de rester jeune en permanence. Elle perpétue la légende des miracles enchaînant les découvertes de valeurs montantes les unes aux autres depuis que les mannequins ont quitté les ateliers d’essayage pour passer dans les magazines, des magazines aux catwalks et des catwalks aux studios qui inventent des clips publicitaires déments.

Les voleurs de beauté

 

lily-rose-depp-egerie-chanel_5382303

J’enchaîne sur un autre site : Lily-Rose Depp, nouvelle égérie Chanel. A 16 ans, la fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp, Lily-Rose, est le nouveau visage de la maison de luxe pour la collection de lunettes Perle. Celle-ci au moins n’est pas tombée de nulle part. « Lily-Rose est ravissante, c’est une jeune fille d’une nouvelle génération avec des qualités de star« , avoue le directeur artistique de Karl Lagerfeld. Lily-Rose suit le chemin de sa maman, elle-même égérie Chanel depuis 1990.

Je ne sais pas si c’est la mondialisation qui accélère ce renouvellement, mais cette consommation des parfums de jeunesse me fait inexorablement penser au roman de Pascal Bruckner « Les voleurs de beauté ».

« La beauté humaine est l’injustice par excellence. Par leur seul aspect certains êtres nous dévaluent, nous rayent du monde des vivants : pourquoi eux et pas nous ? Tout le monde peut devenir riche un jour ; la grâce, si on ne l’a pas de naissance, ne s’attrape jamais. »

Je vais pleurer ; ou plutôt je vais relire pour me consoler le récit de la rencontre à Vichy de Coco Chanel à 16 ans avec Etienne de Balsan, une rencontre qui se déroule entre music-hall, sources et champs de course qu’évoque Jean Lebrun. Du temps, au début de l’autre siècle, où la mondialisation était restreinte aux Cafés de l’Europe et où seule Vichy – et quelques autres villes impériales européennes – était, selon les mots d’Edmond de Goncourt, « une cité américaine ».

L’ère du vide

 

unnamed (1)

Et du coup, l’exposition d’Amsterdam semble nous donner une clef ou tout au moins un coup d’envoi de ce mouvement perpétuel ; au moment précis où la gravure commence à se faire la messagère du rêve.

New for Now shows prints by fashion designer Paul Poiret, among others. His ‘Fashion is Art’ statement marked the beginning of a new era. He presented his designs in two artfully designed series of works in bright opaque colours, which served as an inspiration for a number of artistically high-quality fashion magazines.”

Et avant Paul Poiret, la Galerie des Modes et Costumes français, dix années avant la Révolution française, puis l’Art de la Mode de Dujardin, un siècle plus tard. Des belles femmes masquées aux dévoilées sensuelles d’aujourd’hui.

De l’ère du paraître, à l’ère du vide et enfin à l’ère du viral !

Autrement dit ; « Plus ça s’exprime, plus il n’y a rien à dire. »

A lire

Pascal Brucker. Les voleurs de beauté. Grasset. 1997.

Jean Lebrun. Notre Chanel D’un lieu, l’autre. Bleu autour. 2014.

Gilles Lipovetsky. L’Empire de l’éphémère: La mode et son destin dans les sociétés modernes. Gallimard. 1987.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s